Offre spéciale retraite 2024 : en route pour la Bourgogne au tarif early bird : 1 place restante🌱 >

Tess

@blueandtender

HATHA, HATHA FLOW

Après un riche parcours mêlant danse, kinésithérapie et chant, Tess décide de transmettre sa passion du yoga à La Réunion. Danseuse depuis son enfance, kinésithérapeute de métier, elle a toujours été subjuguée par l’expression corporelle et le mouvement. 

Avec plus de 800 heures de formation en Hatha, Vinyasa et Yin, elle transporte aujourd’hui ses élèves dans des flows exigeants et fonctionels, au doux son de sa voix. Elle souhaite éveiller la curiosité corporelle de ses élèves au sein du studio Maua Yoga.

Tess apporte avec elle son univers musical, et vous proposera de chanter des mantras en ouverture et fermeture de pratique. Laissez-vous transporter par Tess et réservez votre tapis !

RÉSERVEZ votre cours AVEC Tess

L'interview complète de tess

Faites connaissance et découvrez notre professeure (oui oui, nous avons des photos de mini Tess) !

Où es-tu née ? Où as-tu grandi ?

Je suis née et ai grandi à La Réunion, à Saint-Denis d’ailleurs.

Quel est ton plus beau souvenir d’enfance ?

Mon plus beau souvenir d’enfance… en vrai, je n’arrive pas à m’en rappeler d’un en particulier mais en tout cas, c’était lorsque je faisais des spectacles de danse en étant enfant. Je me souviens que j’adorais être avec mon groupe et donner un spectacle et être sur scène : les costumes, le maquillage, les lumières, sentir l’énergie des autres danseurs, tout… enfin j’ai toujours adoré la scène ! Et je crois que c’est vraiment pour moi, les meilleurs moments que j’ai passé dans mon enfance.

Qu’est-ce qui t’inspire en dehors du yoga ?

Ce qui m’inspire en dehors du yoga, c’est la nature. 🌳🌿Quand je suis coupée de la nature, ça ne va pas du tout. J’ai du mal à retrouver mon équilibre et mon calme intérieur. J’ai besoin d’aller régulièrement dans la nature, pour le calme  et pour la connexion à tous les éléments. J’ai besoin de ce retour à l’essentiel.

[...]"J’ai l’impression de reprendre possession de mon corps, et donc de ma vie"[...]

Quels rêves avais-tu enfant ?

Quand j’étais petite, je rêvais d’être chorégraphe et de jouer dans des comédies musicales. J’étais vraiment à fond sur les comédies musicales. C’était vraiment mon rêve !

Et rien à voir… mais je rêvais aussi d’aider les dauphins. 🐬 Je voulais travailler pour la protection des dauphins parce que j’avais une obsession pour eux ! C’était mon animal préféré et je passais mon temps à dessiner des dauphins. J’avais des photos d’eux partout. J’écoutais le chant des dauphins… j’avais une obsession clairement là-dessus ! 😅

- Quel est ton plat préféré ?

J’aime tous les fruits et légumes ! 🥭🥥🍋‍🟩🥦🥒

Plus il y a de couleurs dans mon assiette, plus je suis heureuse ! Plus ce sont des aliments naturels, plus je suis heureuse. Plus c’est frais, plus j’adore. 

Le plus sain, le mieux ! 

Qu’est-ce que t’apporte le yoga ?

Je ne pratique pas que le yoga. Je continue à danser à ma façon, de faire d’autres mouvements comme de la mobilité, du renforcement, des choses dans la nature (nager, marcher). Et, à chaque fois, avec le mouvement, c’est comme si je retournais à la maison. J’ai l’impression de reprendre possession de mon corps, et donc de ma vie. Ça m’aide à donner du sens à ma vie tout simplement. Je me sens en contrôle. Quand je contrôle mon corps, ça me donne la capacité de contrôler les différents domaines de ma vie. Et ça me donne un pouvoir en fait, ça me permet de toujours m’exprimer, de me libérer de certaines émotions parfois, ça me permet aussi de communiquer avec d’autres personnes qui ont le même langage : des gens qui communiquent plus avec le corps qu’avec la voix. Et des fois, je retrouve des gens, des amis avec qui on  ne va faire que des sessions de mouvements, parce que c’est comme ça qu’on communique ! 

Mais je pense que le mouvement m’apporte surtout une ouverture sur le monde. J’ai vu clairement que la pratique du yoga m’a permis de sortir de cette bulle dans laquelle j’ai grandi pendant une grande partie de ma vie. Grâce au mouvement, je me suis ouverte aux autres. Et depuis, il y de belles opportunités qui arrivent dans ma vie. Donc je suis très reconnaissante d’avoir le yoga dans ma vie… vraiment. 

Quelle est ton histoire du mouvement ?

Ma mère m’a inscrite très jeune, à l’âge de 4 ans, à la danse. Discipline que j’ai continuée jusqu’à mes études. J’ai fait de la danse classique et modern jazz, pendant un peu plus de 15 ans, en cours. Donc, tous les ans, c’étaient les spectacles sur scène ! J’adorais 😄

J’ai aussi fait 5 ou 6 ans de gymnastique où là j’étais en compétition. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai arrêté : je n’aimais pas du tout le milieu de la compétition. Pour moi, il fallait que les activités après l’école soient du pur plaisir. 

On m’avait aussi proposé de faire le conservatoire à la danse. Pareil, j’ai refusé. Je voulais que ça reste un loisir, sans me mettre de pression. 

Cela a toujours été essentiel de bouger mon corps. Etant donné que j’avais beaucoup de mal à parler. Je n’arrivais pas du tout à m’exprimer, même avec très peu de personnes devant moi. J’avais un gros blocage étant jeune. J’étais plus à l’aise avec le langage du corps plutôt qu’avec ma voix. Les choses ont changé depuis… mais le mouvement a été mon premier moyen de communication et d’expression. Les cours de danse et de gymnastique étaient un peu mon refuge. 

Et en ce qui concerne ma rencontre avec le yoga, ça s’est fait lorsque j’avais presque 24 ans. J’étais dans une phase de ma vie un peu compliquée et challengeante. Je me questionnais beaucoup sur le sens de ma vie sur moi, et.. j’avais commencé des cours sur YouTube pour gagner en flexibilité (car j’avais eu des blessures quelques années auparavant et je n’arrivais pas à retrouver ma souplesse depuis). Donc, en soi, au début j’avais commencé le yoga pour ça, pour retrouver ma souplesse d’avant. Mais, j’ai réalisé que c’était plus que ça. Je pratiquais presque tous les jours, jusqu’à me rendre compte que YouTube, ce n’était pas suffisant. Je n’étais jamais allée en cours en studio, j’étais très timide et introvertie et je n’osais pas, de moi-même, prendre des cours d’une discipline que je ne connaissais pas, avec des personnes que je ne connaissais pas. C’était très difficile de m’ouvrir au monde dans cette phase de ma vie.

Mais, je sentais que cela me faisait du bien. Non seulement au niveau de mon corps physique, du mental mais aussi du corps émotionnel ; parce que j’étais dans une période où je sentais beaucoup de stress et d’anxiété. Une période où je n’arrivais pas du tout à contrôler ma vie, j’étais confrontée à des choses que je n’avais pas envie de vivre. Grâce au yoga, je voyais que je reprenais tranquillement le contrôle sur ma vie. Et au bout d’un moment, je me suis dit, bon, il est temps d’en savoir plus… d’aller en profondeur.. et en fait, je ne suis jamais allée en studio… je suis allée directement faire ma première formation. 

- As-tu une citation fétiche (ou un mantra) ?

« Aham Prema » : Je suis l’amour universel,
l’amour divin.

Peux-tu nous partager ton parcours professionnel ? Quelles sont tes formations en yoga ?

Après le bac, j’ai fait des études de masso-kinésithérapie. Après avoir eu mon diplôme, j’ai travaillé un mois et je suis partie en métropole ! Car, je fais de la musique et à l’époque, je postais des reprises sur YouTube. Or, à ce moment-là, une maison de disques m’avait repérée sur YouTube. Elle était à Paris. Je suis donc partie là-bas. Et, pendant 2 ans, je me suis consacrée à la musique : concerts dans toute la France et dans d’autres pays d’Europe, enregistrements au studio, tournages de clips, etc. 

Mais, au fil du temps,  je me suis rendue compte que je n’étais pas heureuse et qu’il me manquait quelque chose dans ma vie. Et c’est d’ailleurs à cette période, que j’ai rencontré le yoga. Ça m’a permis de revenir vraiment à moi et de me rendre compte que cette vie ne me correspondait pas du tout parce qu’on essayait de me transformer en quelqu’un que je n’étais pas du tout. Suite à ça, j’ai tout arrêté. Je suis revenue à La Réunion…. Sans plan. Je suis donc revenue à mon métier de kinésithérapeute. J’ai exercé pendant 3 ans. 

En parallèle, tout l’argent que je gagnais partait dans mes formations de yoga… sans savoir que je voulais enseigner le yoga…mais dès ma première formation réalisée en Inde, à Goa (formation multi style), je me suis dit « wow, c’est génial, j’adore ! ». Je me sens vraiment à ma place. C’est naturel. En plus avec mes études, ça se combine vraiment bien. 

Après cette première formation, j’en ai réalisé une deuxième spécialisée en Yin et en yoga aérien. Je ne voulais plus quitter l’Inde et le centre de formation ! Mais c’était en 2020… covid… je rentre donc. J’ai commencé à donner des cours en ligne : j’avais créé ma chaîne sur YouTube, je faisais des challenges sur Instagram et les gens aimaient. C’était cool ! Et donc, une fois déconfinés, j’ai commencé à donner des cours en vrai. Et cela, en parallèle de mon métier de kiné.  

Ensuite, un peu plus tard, j’ai réalisé ma troisième formation, en ligne. Il s’agissait d’un 200h avec Mathieu Boldron. Il m’a énormément apporté : il avait une nouvelle vision du yoga. J’ai adoré. Je savais que je voulais faire mes 300 heures avec lui. Du coup, l’année suivante, après avoir arrêté mon activité de kiné, j’ai fait les 300 heures avec Mathieu Boldron, à Paris. Je me lançais donc pleinement dans l’activité du yoga. J’avais envie de transmettre plus. Et les gens étaient intéressés ! 

Peux-tu décrire ta manière d’enseigner ?

Tout dépend du style de yoga…

En général, je suis plutôt axée sur le Hatha Flow ou le Vinyasa. J’aime bien travailler sur une posture clé. Je ne vais pas forcément emmener les élèves jusqu’à la posture mais  nous irons VERS la posture en tout cas, avec des options possibles adaptées pour tout le monde. J’aime bien apporter une méthode aux élèves, pour que cela soit fonctionnel et simple pour eux. Je souhaite qu’ils comprennent comment s’aligner, ce qu’il faut engager, renforcer, assouplir, etc. Je souhaite qu’à la fin du cours, ils aient le sentiment d’avoir compris ce qu’ils ont fait dans leur corps. 

Il m’arrive parfois de mettre de la musique dans les cours, mais généralement sur une partie du cours si je sens que la musique peut soutenir la pratique. J’ouvre avec le son « Om » chanté et je ferme aussi avec le « Om ». Parfois, je peux chanter des mantras pendant le savasana. Ou alors, on peut fermer, ensemble, avec un mantra un peu plus long que le « Om ». 

Que souhaites-tu transmettre lors d’un cours ?

Je veux que les élèves repartent avec des choses qu’ils ne connaissaient pas avant. Je veux qu’ils gardent le respect envers leur corps, qu’ils éveillent leur curiosité en eux. Je veux qu’ils repartent avec l’envie de progresser. 

Merci à Tess d'avoir partagé ce moment avec nous et merci à vous pour cette lecture !
Place au Yoga et à la rencontre chez Maua Yoga !

Les formations de tess

ÉCOLE DE MASSO-KINÉSITHÉRAPIE

IFMK, île de la Réunion 2013-2016

YOGA ALLIANCE TEACHER TRAININGS

200h multi-style, Kashish Yoga, Goa, Inde, 2019

100h yin yoga, Kashish Yoga, Goa, Inde, 2019

200h avec Mathieu Boldron, 2021

300h avec Mathieu Boldron, 2022